Le DoubleV 100


photo du DoubleV 100 Le Révolution est le roi des dirigeables à quatre lignes, mais il n'est pas totalement symétrique et est difficile à piloter en marche arrière en se dirigeant vers les bords ou vers le haut de la fenêtre.
Le Twin (deux carrés plats joints par la pointe, à quatre lignes) est lui totalement symétrique et donc très beau en vol, mais est en permanence très difficile à contrôler.
Symétrie, esthétique, maniabilité et quatre lignes étaient mes contraintes dans la conception de cet appareil que j'ai nommé le DoubleV 100 (ou W 100, ces deux orthographes sont admises), et dont je vous livre içi les plans.
Le DoubleV 100 se compose de 2 "carrés" joints par la pointe selon une première diagonale. Sur cette diagonale se trouve une baguette en carbone de 8 mm ; la jointure entre les deux carrés, c'est à dire entre les baguettes de 8 mm, est réalisée par un connecteur de 8 mm.
Chaque "carré" est légèrement en V selon sa seconde diagonale grce à un tendeur (c - k) entre les baguettes diagonales ; ses 2 bords de fuite sont eux-mêmes en V, mais inversé, grce à des tendeurs spéciaux : le tendeur (j) en jonc de carbone 3 mm relève ce bord de fuite et le tend vers l'arrière ; ainsi le bord de fuite est fortement rigidifié pour assurer un meilleur contrôle en marche arrière. Les autres baguettes (a-b, a-e, a-d) sont en carbone de 5,5 mm.
La voilure est en spi 42 gr. Des goussets (en spi 2 épaisseurs) équipent les bords d'attaque et logent les baguettes (a-b, a-d). Pour voler par vent fort, la toile peut être ventilée par une fenêtre de moustiquaire (masquable par panneau amovible, fixé par velcro) au centre de chaque carré et de dimension 40 x 40 cm.
Le bridage est fort complet : une bride lche reliant les pointes avants des 2 carrés, une bride légèrement tendue reliant les pointes arrières, et 2 brides pour chaque ligne ; de l'anneau avant au point a : 51 cm, au point c : 50 cm ; de l'anneau arrière au point e : 48 cm, au point c : 50 cm ; même bridage aux 2 anneaux de l'autre carré.
L'appareil développe une surface importante : 1,3 m2, et pèse 400 gr, soit un rapport poids/surface de 325 gr/m2.
Le vol de cet appareil est très sain et très stable dans une plage de vent fort large. Son pilotage est classique, pour ne pas dire Révolution-naire. Ses glissements latéraux sont fastidieux (sauf fenêtre ouverte), mais son "arme absolue" est sa maîtrise totale en marche arrière vers les extrémités de la fenêtre de vol.



[Page Précédente - Back]       [Sommaire]       [Summary]